Mesdames, Messieurs,

Nous tenions à remercier pour sa présence le vendredi 23 juin à Corlay, la seule conseillère départementale de la majorité, Mme Marie Annick GUILLOUX. Elle a pu se rendre compte de l’état réel du collège et rencontrer la population venue nombreuse. Elle a pu constater notre attitude positive et constructive, notre volonté de dialogue et notre esprit d’ouverture dans la détermination à défendre ce collège indispensable à notre territoire rural.

Pour tous les autres, votre absence a été perçue comme une insulte à notre territoire. Les quelques uns parmi vous qui ont accepté de nous parler à d’autres moments, ont admis ne rien connaître au dossier. Comment pourriez-vous vous prononcez ainsi ?

En 2021 vous aviez fait campagne en ces termes :

« C’est une vision politique et une stratégie sur laquelle nous nous engageons. Pour nous, il s’agit de construire une société de l’engagement qui permette à tout citoyen de pouvoir assumer des responsabilités au sein de notre société et de ses organisations. Notre volonté est d’associer partout et toujours les habitant.es, sur tous les sujets, afin qu’ils soient à l’initiative de projets, de solutions, forte de l’intelligence collective qu’ils sauront mobiliser ensemble. Le Conseil départemental doit être la collectivité de la coopération, de la coconstruction et de la mutualisation.
Coopération avec les acteurs publics, coconstruction avec les citoyen.nes, mutualisation avec le monde économique et social. »

« Le Conseil départemental utilisera enfin les pouvoirs d’innovation dont il dispose afin de faire de la démocratie une pratique permanente. Les décisions seront plus proches des citoyen.nes et construites avec les agents du département. La majorité de gauche aura recours à des budgets participatifs, des jurys citoyens, des conférences citoyennes, pour que les Costarmoricaines et les Costarmoricains soient acteurs des prises de décisions publiques. Les assemblées ont souvent décidé des solutions à apporter aux habitant.nes sans se préoccuper de leur avis. Nous voulons changer complètement la donne en allant à leur rencontre, dans tout le territoire, dans tous les cantons, pour connaître leurs aspirations, leurs envies et leur vision du monde. La démocratie sociale sera aussi consolidée. »

Vous n’avez appliqué aucun de ces principes. Et bien pire vous avez et continuez à faire exactement le contraire.

En aparté un certains nombre d’entre vous désapprouvent la méthode employée. Il est encore temps de faire les choses correctement. Il est urgent d’engager le dialogue, un vrai dialogue ouvert à toutes les issues possibles, et non une pseudo consultation formelle dont les conclusions seraient écrites à l’avance.
Et pour cela il est urgent d’attendre pour prendre une décision définitive sur la situation de Corlay et de Saint Nicolas du Pelem.

Nous vous demandons de réintégrer le collège de Corlay dans les projets d’investissement du PPI 2023-2028.
Tout le monde en sortira grandit.

PS: Le collectif renouvelle son invitation à venir visiter le collège et nous rencontrer au jour et à l’heure qui vous conviennent.